Lorsque les enfants jouent dehors, les petits bobos sont fréquents.

Les coupures chez les enfants

Que ce soit en jouant dehors ou en bricolant, les enfants font parfois preuve de maladresse et se coupent. Notre conseil santé vous indique quand il vaut mieux consulter un médecin.
Lorsque les enfants s'amusent, surtout en plein air, les petits bobos sans gravité n'ont rien d'exceptionnel. Mais les parents prennent vite peur quand leur fils ou leur fille souffre d'une coupure. Au milieu des pleurs et des saignements, qui n'a jamais hésité à se rendre aux urgences? Et quelles plaies peuvent être traitées à la maison?

Quelles blessures traiter à la maison?

En général, les parents ou un autre adulte pourront s'occuper des petites coupures qui n'ont pas atteint la partie profonde des muscles. Mais attention:

  • la plaie doit être propre.
  • ses bords doivent être lisses et pouvoir être positionnés l'un contre l'autre.
  • il faut que les saignements s'arrêtent rapidement d'eux-mêmes.
  • enfin, les sensations, le mouvement ainsi que l'irrigation et la couleur de la peau ne doivent pas être entravés.

Quand est-il nécessaire de consulter un médecin?

Selon la région du corps concernée, il est tout de même indispensable de consulter un spécialiste pour des raisons médicales ou cosmétiques. C'est notamment le cas en cas de coupure sur les parties génitales, au visage ou sur une articulation, où la plaie ne parviendrait pas à bien cicatriser. Les coupures causées par un objet sale, par exemple des bris de glace ou un sécateur, ou dont les bords ne sont pas nets ou s'écartent fortement, doivent elles aussi être nettoyées et traitées dans les règles de l'art.

Si la coupure est accompagnée d'une plus grande blessure cutanée, l'irrigation sanguine peut diminuer en raison des tissus endommagés et des gonflements. Dans ce cas, il se peut que les cellules immunitaires présentes dans le sang n'attaquent et n'éliminent pas assez vite les bactéries qui ont pénétré dans la plaie. Le risque d'infection augmente alors fortement. Aux mains et aux pieds, tout soupçon de perte de fonction, même minime – légères difficultés à plier ou à tendre un doigt ou un orteil – doit donner lieu à une consultation médicale. Il en va de même pour les coupures causées par un ongle des doigts ou des pieds et celles où s'est introduit un corps étranger.

Enfin, les plaies ne peuvent être recousues ou recollées qu'au cours des six premières heures. Sinon, le nombre de bactéries est trop élevé. Une fois ce délai écoulé, elles devront guérir d'elles-mêmes. Cela prend généralement plus de temps et peut laisser des cicatrices peu esthétiques.

La protection contre le tétanos chez les enfants

Toute blessure en pleine nature, causée par un animal ou par un outil peu propre soulève la question du tétanos. La règle d'or: si la blessure est superficielle et propre, les enfants et les jeunes de moins de 25 ans au bénéfice d'une immunisation de base avec au moins trois doses n'ont besoin d'un rappel que si leur dernier vaccin remonte à plus de dix ans. En cas de blessure profonde, de grande taille ou sale, ou si elle a été causée par un animal, un rappel est nécessaire après cinq ans.

Pensez à emporter le carnet de vaccination de votre enfant. Sinon, il recevra une dose de rappel dans tous les cas. La raison? Un vaccin inutile est inoffensif. Par contre, le tétanos peut entraîner de graves séquelles.

santé24 – votre service suisse de télémédecine

Une aide médicale à toute heure du jour et de la nuit: les médecins et le personnel médical de santé24 répondent à toutes vos questions en matière de prévention, de santé, d'accident ou de grossesse, 24 heures sur 24, 365 jours par an. Le conseil est gratuit pour les assuré(e)s SWICA.


02.03.2022
Pour toute question en matière de santé, le service de télémédecine santé24 se tient à la disposition des assurés SWICA. Ce service est gratuit et accessible au +41 44 404 86 86. L'obtention d'une autorisation d'exercer pour la télémédecine permet en outre de fournir des prestations médicales supplémentaires en présence de tableaux cliniques adaptés à une pratique télémédicale. L'application médicale BENECURA permet aux assurés SWICA d'analyser leurs symptômes à l'aide du SymptomCheck numérique et d'obtenir des recommandations sur la conduite à tenir. Lors d'une éventuelle conversation téléphonique avec santé24, le client décide dans chaque cas s'il souhaite partager les données saisies dans SymptomCheck avec santé24.