L’ortie, un super-aliment tout près de chez soi

L’ortie est essentiellement connue pour les éruptions cutanées qu’elle provoque au moindre effleurement de ses feuilles. Bon nombre de gens ignorent toutefois que cette plante est aussi un aliment sain et succulent aux innombrables propriétés.

La saison de l’ortie s’étend d’avril à septembre. La plupart du temps, on cherche à l’éviter car le moindre contact avec les poils de ses feuilles fait apparaître sur la peau des papules douloureuses – un mécanisme de protection très efficace développé par la plante.

Or l’urtica – tel est son nom latin – est bien plus qu’une vulgaire mauvaise herbe. Connue depuis longtemps pour ses propriétés nutritionnelles et médicinales, l’ortie se consomme de diverses manières: en salade, en soupe, en pesto, en accompagnement de gibier, en infusion et même sous forme de bière! Les jeunes pousses d’orties notamment (feuilles vert clair) sont riches en protéines, en vitamines (acide folique, vitamines A, B, C, D et E) et en minéraux (acide silicique, fer et potassium). Vous trouverez de nombreuses recettes à base d’orties sur Internet.

 

Conseils de préparation

Les orties doivent être cueillies de préférence avec des gants de jardinage. Pour leur ôter leur caractère urticant, il suffit de tordre ou d’essorer vigoureusement les feuilles préalablement lavées (dans un linge de cuisine, p. ex.), de les blanchir ou de les badigeonner d’huile. Les graines et les racines de la plante sont également comestibles. L’ortie affectionnant les sols riches en nitrates, il est déconseillé de la consommer quotidiennement en grandes quantités.

 

Propriétés médicinales

Les feuilles d’orties sont riches en flavonoïdes, des substances aux propriétés diurétiques qui peuvent être utilisées dans le traitement naturel des infections urinaires. D’autres composants ont une action anti-inflammatoire ou drainante, d’où l’indication de l’ortie en cas de jambes lourdes et de problèmes de digestion.

Les racines de la plante sont également utilisées dans le traitement de l’hypertrophie bénigne de la prostate chez les hommes (augmentation du volume de la prostate provocant des troubles urinaires), les phytohormones facilitant la miction.

 

24.04.2019

Pour toute question en matière de santé, le service de télémédecine santé24 se tient à la disposition des assurés SWICA. Ce service est gratuit et accessible au +41 44 404 86 86. L'obtention d'une autorisation d'exercer pour la télémédecine permet en outre de fournir des prestations médicales supplémentaires en présence de tableaux cliniques adaptés à une pratique télémédicale. L'application médicale BENECURA permet aux assurés SWICA d'analyser leurs symptômes à l'aide du SymptomCheck numérique et d'obtenir des recommandations sur la conduite à tenir. Lors d'une éventuelle conversation téléphonique avec santé24, le client décide dans chaque cas s'il souhaite partager les données saisies dans SymptomCheck avec santé24.