Fièvre – quelle dose de médicaments donner aux enfants?

Lorsqu'un enfant est fiévreux, on souhaite l’aider le mieux possible. Des médicaments contribuent à soulager les symptômes d'une élévation de la température du corps. A partir de quel moment faut-il y recourir et à quel dosage? Nous vous l’expliquons ici.
80 ou 125 milligrammes? Du paracétamol ou plutôt de l’ibuprofène? Il n’est pas rare que les parents doivent décider quel médicament administrer à leurs enfants en cas de fièvre. C’est surtout le dosage correct qui constitue pour eux un casse-tête. Mais il est vrai aussi que le choix du bon médicament n’est pas toujours simple.

Des médicaments – oui ou non?

On parle de fièvre lorsque la température du corps humain est supérieure à 38,5° C. Toutefois, chez les petits, ce constat ne commande pas toujours la décision à prendre sur la nécessité de leur faire prendre des médicaments contre la fièvre. Si l’enfant continue à jouer joyeusement comme d’habitude malgré la fièvre, il n’y a pas lieu de lui donner des médicaments. La fièvre n’est pas une maladie, mais uniquement la manifestation secondaire de diverses affections possibles. L’ampleur du phénomène ne permet ni d’identifier la gravité de l’atteinte ni si celle-ci est imputable à des virus ou à des bactéries. En principe, l’élévation de la température est un processus de défense du corps et constitue en soi une réaction «saine».

Les médicaments administrés à un enfant contre la fièvre servent à soulager les symptômes qui y sont liés. Par exemple, le fait d’être faible et larmoyant, de refuser de boire ou de manger, ou encore de mal dormir.

Dosage correct

A la différence du cas des adultes, le dosage des médicaments pour les enfants est déterminé en fonction du poids corporel. Compte tenu de leur croissance rapide, il s’agit là d'une méthode plus précise pour éviter de leur donner trop ou trop peu de substance active. Un dosage insuffisant ou excessif ne conduira pas au résultat souhaité. Pour des petits pesant 6,5 kilos, on utilisera par exemple des suppositoires de 125 milligrammes.

Que faire si le médicament n’agit pas?

Au premier chef, il convient de savoir qu’un médicament destiné à faire tomber la fièvre ne la supprime pas complètement chez l'enfant. Une heure après la prise du médicament, la fièvre devrait diminuer d'un demi-degré ou d'un degré. L’important est d’observer en permanence le comportement du petit. Il devrait se remettre à jouer, à boire, à manger et à dormir plus paisiblement qu'auparavant. Si l'action de la première substance (p.ex. du paracétamol) est insuffisante, on peut combiner celle-ci avec une deuxième préparation (p.ex. de l’ibuprofène).

Lorsqu’une forte fièvre (plus de 39°C) perdure, on se rendra chez le pédiatre au plus tard le troisième jour après son apparition afin qu’il puisse examiner l’enfant de près, poser un diagnostic et prescrire un traitement.


14.08.2019
Pour toute question en matière de santé, le service de télémédecine santé24 se tient à la disposition des assurés SWICA. Ce service est gratuit et accessible au +41 44 404 86 86. L'obtention d'une autorisation d'exercer pour la télémédecine permet en outre de fournir des prestations médicales supplémentaires en présence de tableaux cliniques adaptés à une pratique télémédicale. L'application médicale BENECURA permet aux assurés SWICA d'analyser leurs symptômes à l'aide du SymptomCheck numérique et d'obtenir des recommandations sur la conduite à tenir. Lors d'une éventuelle conversation téléphonique avec santé24, le client décide dans chaque cas s'il souhaite partager les données saisies dans SymptomCheck avec santé24.