Allaitement, végétarisme et véganisme

Le lait maternel apporte au bébé une multitude de nutriments vitaux. Sa qualité est garantie par un bon équilibre alimentaire. Si vous allaitez et que vous mangez végétarien ou végane, découvrez ici les aspects auxquels vous devez faire attention.

Une alimentation saine et équilibrée est essentielle pour les mères allaitantes (lire nos conseils sur la nutrition durant l’allaitement). Le lait maternel transmet au bébé les nutriments et vitamines absorbés durant les repas et assure ainsi sa croissance. Mais un apport insuffisant d’une ou de plusieurs substances peut être problématique pour le développement de l’enfant. Ce risque guette particulièrement les mamans végétariennes et, plus encore, les mamans qui ont adopté un mode de vie végan depuis longtemps.

 

Pour les végétariennes

Le régime végétarien, qui rejette la consommation de viande, peut être tout à fait équilibré car il admet les produits issus d’animaux vivants tels que le lait ou les œufs. De fait, les mamans qui le pratiquent couvrent généralement leurs besoins nutritionnels. Mais durant l’allaitement, ces besoins augmentent. On veillera donc à consommer suffisamment de produits laitiers et d’aliments riches en protéines comme le tofu, le quorn et les légumineuses. De plus, un apport adapté en vitamine D, vitamine B12 et acides gras oméga 3 doit être assuré, le cas échéant sous forme de compléments alimentaires. Une carence en vitamine B12 peut causer des dommages irréversibles sur le système nerveux central du bébé. Consultez votre médecin de famille pour détecter un éventuel risque de carence et vous renseigner sur les précautions à prendre.

 

Pour les véganes

Le régime végan exclut tous les aliments d’origine animale, ce qui peut se traduire par une couverture incomplète des besoins en certains nutriments et vitamines. C’est vrai surtout chez les véganes de longue date, chez qui les apports en fer, vitamine B12, vitamine D et zinc sont souvent insuffisants. Ces carences pouvant entraîner de graves anomalies de développement chez le bébé, le véganisme est déconseillé aux femmes qui allaitent. L’épuisement des réserves du corps peut ne survenir qu’au bout de plusieurs années. Il est par conséquent tout à fait possible que l’organisme ne soit carencé qu’à partir de la deuxième ou troisième grossesse ou au cours de l’allaitement, alors que les valeurs nutritives étaient encore suffisantes pendant la première maternité. Si vous mangez végan et que vous tenez quand même à allaiter, il est primordial que vous fassiez le point sur vos apports en nutriments avec votre médecin de famille et que vous preniez des compléments alimentaires pour pallier tout déséquilibre.

 

02.07.2019

Pour toute question en matière de santé, le service de télémédecine santé24 se tient à la disposition des assurés SWICA. Ce service est gratuit et accessible au +41 44 404 86 86. L'obtention d'une autorisation d'exercer pour la télémédecine permet en outre de fournir des prestations médicales supplémentaires en présence de tableaux cliniques adaptés à une pratique télémédicale. L'application médicale BENECURA permet aux assurés SWICA d'analyser leurs symptômes à l'aide du SymptomCheck numérique et d'obtenir des recommandations sur la conduite à tenir. Lors d'une éventuelle conversation téléphonique avec santé24, le client décide dans chaque cas s'il souhaite partager les données saisies dans SymptomCheck avec santé24.