Mieux vaut rester chez soi quand on est vraiment malade

Vous avez mal à la tête, le nez qui coule et ressentez une grande fatigue. Mais ces symptômes sont-ils suffisants pour manquer le travail?

Chaque année, on estime qu'un suisse sur deux environ décide au moins une fois par an de venir travailler alors qu'il est malade. Dans le jargon professionnel, on parle de présentéisme. Le collaborateur est certes présent physiquement mais incapable d'accomplir ses tâches. Derrière ce phénomène se cachent bien souvent la crainte de perdre son emploi, l'angoisse des dossiers à terminer ou bien l'envie de ne pas faire faux bon à ses collègues.

 

Avec la grippe rester couché est le mieux

Si vous avez la grippe, vous ne servez personne en venant travailler et vous encore moins. La guérison peut s'éterniser et dans le pire des cas, affaibli par la grippe, vous pouvez développer une pneumonie. Vous exposez en outre vos collègues de bureau aux virus de la grippe. C'est pourquoi, les médecins déconseillent de venir travailler en cas de grippe.

Les symptômes de la grippe sont plus marqués par rapport à ceux d'un refroidissement et s'accompagnent de fièvre. Vous trouverez plus d'infos sur le sujet en cliquant sur ce lien.

 

Avec un refroidissement travailler est possible

Contrairement à une infection grippale, un refroidissement ne nécessite pas de rester chez soi. Assurez-vous néanmoins de ne pas contaminer vos collègues de travail.

  • Lavez-vous régulièrement les mains.
  • Ne vous approchez pas de trop de vos collègues.
  • Evitez également de serrer la main de vos collaborateurs.
  • Eternuez dans un mouchoir et si vous n'en avez pas à portée de main, faites-le dans votre coude.
  • Sortez de la pièce un moment au cas où vous êtes pris d'une quinte de toux.

Les recettes maison permettent de soigner un refroidissement. En général, il suffit de s'habiller chaudement, de manger des fruits et légumes et de boire de l'eau en grande quantité.


13.12.2017

Pour toute question en matière de santé, le service de télémédecine santé24 se tient à la disposition des assurés SWICA. Ce service est gratuit et accessible au +41 44 404 86 86. L'obtention d'une autorisation d'exercer pour la télémédecine permet en outre de fournir des prestations médicales supplémentaires en présence de tableaux cliniques adaptés à une pratique télémédicale. L'application médicale BENECURA permet aux assurés SWICA d'analyser leurs symptômes à l'aide du SymptomCheck numérique et d'obtenir des recommandations sur la conduite à tenir. Lors d'une éventuelle conversation téléphonique avec santé24, le client décide dans chaque cas s'il souhaite partager les données saisies dans SymptomCheck avec santé24.