Smartphones: néfastes pour le pouce, mais pas seulement

Des écrans toujours plus grands sur lesquels nous passons toujours plus de temps... L'usage intensif des terminaux mobiles peut avoir tôt ou tard un impact délétère sur la santé. Découvrez ici la nature de ces troubles et ce que vous pouvez faire pour les prévenir.

Le fait de mobiliser le pouce en permanence pour tenir le téléphone, écrire et faire glisser les contenus peut entraîner une douleur dans le doigt, voire une tendinite, surtout si le temps passé sur l'appareil représente plusieurs heures par jour. Ce phénomène est le résultat de l'augmentation constante de la taille des smartphones de dernière génération. Pour les propriétaires de ces appareils, il est de plus en plus compliqué d'ouvrir des applications situées du côté de l'écran opposé à celui du pouce. Plus généralement, tenir et utiliser un mobile d'une seule main oblige désormais ce doigt à effectuer une gymnastique traumatisante.

 

Hausse de la durée d'utilisation du smartphone

Mais les contraintes de manipulation ne sont pas les seules difficultés liées à la consultation d’écrans XL: la durée d'utilisation et la posture adoptée peuvent elles aussi devenir problématiques. Lorsque nous pianotons ou que nous lisons un texte, nous avons tendance à pencher la tête en avant. Or le maintien prolongé de cette position peut occasionner des douleurs au niveau de la tête ou de la nuque. Le stress peut constituer un autre effet indésirable de l'utilisation du smartphone: en étant joignables en permanence, nous n'avons plus le temps de nous détendre.

 

Quelles solutions?

Suivez ces quelques conseils pour soulager les sensations douloureuses ou prévenir leur apparition:

  • Ne sollicitez pas votre pouce à l'excès. Ecrivez plutôt avec les deux pouces ou tenez votre téléphone d'une main et faites travailler l'index de l'autre main.
  • Limitez le temps que vous consacrez à votre smartphone et faites des pauses suffisamment longues.
  • Le soir, éteignez votre téléphone ou activez le mode avion. Ainsi, vous n'aurez pas la tentation de consulter votre appareil à la moindre alerte.
  • Musclez-vous le bas du dos et les épaules. Si ces zones sont trop faiblement entraînées, d'autres muscles (des doigts ou de la main entre autres) finiront par en payer le prix.
  • Pensez à corriger votre posture lorsque vous utilisez votre téléphone: redressez bien le dos et évitez de garder la tête baissée.


19.12.2018

Pour toute question en matière de santé, le service de télémédecine santé24 se tient à la disposition des assurés SWICA. Ce service est gratuit et accessible au +41 44 404 86 86. L'obtention d'une autorisation d'exercer pour la télémédecine permet en outre de fournir des prestations médicales supplémentaires en présence de tableaux cliniques adaptés à une pratique télémédicale. L'application médicale BENECURA permet aux assurés SWICA d'analyser leurs symptômes à l'aide du SymptomCheck numérique et d'obtenir des recommandations sur la conduite à tenir. Lors d'une éventuelle conversation téléphonique avec santé24, le client décide dans chaque cas s'il souhaite partager les données saisies dans SymptomCheck avec santé24.