Que faire en cas de rhume des foins?

Dehors, les températures s'adoucissent et les premiers rayons du soleil nous incitent à sortir. Mais le beau temps ne fait pas que des heureux. Pour les personnes souffrant de rhume des foins, cette saison est synonyme de désagréments: larmoiements, yeux qui piquent, démangeaisons et nez qui coule.

Selon le Centre d'Allergie Suisse (aha!), près de 1,2 million de Suisses souffrent d'une allergie aux pollens. Le noisetier et l'aulne ont déjà commencé à lâcher leurs premiers pollens dans l'air. Le temps ensoleillé et très doux favorisant leur transport précoce. A l'heure actuelle, la concentration en pollens est encore modérée, mais nous pouvons d'ores et déjà vous montrer ce que vous pouvez faire contre le rhume des foins.

  • Lavez-vous les cheveux avant d’aller vous coucher.
  • Changez plus souvent vos draps.
  • N’étendez pas votre linge à l’extérieur pour le faire sécher.
  • Passez régulièrement la serpillière dans la cuisine et un chiffon mouillé sur la table de la cuisine et du salon.
  • Aérez votre logement brièvement mais bien. S’il pleut longtemps, vous pouvez par contre aérer à votre guise, car l’air ne contient pas de pollen. Il est en effet lavé de toute trace de pollen.
  • N’utilisez pas de ventilateurs pour rafraichir les pièces. Ils ne feraient que soulever le pollen et le répartir dans toute la pièce.
  • Tondez régulièrement la pelouse de votre jardin.
  • Par temps venteux, portez des lunettes de soleil pour protéger vos yeux du pollen dans l'atmosphère.
  • Consultez le site suivant pour plus d'informations sur la pollinisation: pollenundallergie.ch.
  • L’Université de médecine de Vienne publie par ailleurs un aperçu de la pollinisation en Europe. Si vous souhaitez des renseignements complémentaires, rendez-vous sur le site: polleninfo.org.

 

27.02.2019

Pour toute question en matière de santé, le service de télémédecine santé24 se tient à la disposition des assurés SWICA. Ce service est gratuit et accessible au +41 44 404 86 86. L'obtention d'une autorisation d'exercer pour la télémédecine permet en outre de fournir des prestations médicales supplémentaires en présence de tableaux cliniques adaptés à une pratique télémédicale. L'application médicale BENECURA permet aux assurés SWICA d'analyser leurs symptômes à l'aide du SymptomCheck numérique et d'obtenir des recommandations sur la conduite à tenir. Lors d'une éventuelle conversation téléphonique avec santé24, le client décide dans chaque cas s'il souhaite partager les données saisies dans SymptomCheck avec santé24.