Fatigue printanière: comment retrouver la forme?

Aux premiers beaux jours, nous sommes nombreux à nous sentir faibles et sans énergie. Quelles sont les causes de la fatigue printanière? Que faire pour rester en forme? C’est ce que nous vous révélons ici.

Le soleil brille, le mercure remonte et la nature est en fleur: pas de doute, le printemps est là! Mais tout le monde ne profite pas des jours qui rallongent de la même manière, car le changement de saison affecte aussi l’organisme et peut entraîner une perte de tonus, une sensibilité à la météo et des troubles circulatoires. Selon Promotion Santé Suisse, la fatigue printanière touche chaque année près de la moitié de la population. Chez ces personnes, la période allant de la mi-mars à la mi-avril rime alors avec manque d’énergie, abattement et irritabilité.

La fatigue printanière n’est pas une maladie. Elle résulte d’une modification de l’équilibre hormonal qui survient au moment du changement de saison. La sérotonine, l’hormone du bonheur, est produite sous l’influence de la lumière. Son niveau baisse en hiver, quand le corps est moins exposé à la lumière, et augmente lorsque les jours rallongent. Par ailleurs, l’arrivée du printemps déclenche une baisse de la synthèse de mélatonine, l’hormone qui régule le cycle veille-sommeil, et que nous fabriquons en plus grande quantité en hiver. Il faut attendre plusieurs semaines pour voir ces fluctuations hormonales se stabiliser.

Parfois, c’est le réchauffement de la météo qui est mal supporté par le corps. Avec la remontée des températures, les vaisseaux sanguins se dilatent et la tension artérielle diminue. Cela peut se manifester par une impression de fatigue, voire d’épuisement.

 

Ce que vous pouvez faire

La fatigue printanière n’est pas dangereuse et disparaît d’elle-même. Vous pouvez aider votre corps à la surmonter en suivant ces quelques conseils:

  • Commencez la journée par des douches alternées pour stimuler la circulation.

  • Pratiquez fréquemment une activité physique en extérieur et oxygénez-vous. Si vous travaillez dans un bureau, mettez à profit la pause de midi pour prendre l’air.

  • Assurez-vous que votre poste de travail est généreusement éclairé (au moins 500 lux).

  • Adoptez une alimentation saine et riche en vitamines, buvez beaucoup. Evitez les repas lourds qui favorisent la somnolence.

  • Fuyez les sources de stress quotidien et dormez suffisamment.

 

Attention aux signaux d’alerte

En dehors de la fatigue printanière sans conséquences pour la santé, il existe des formes sérieuses de faiblesse et d’épuisement. Si vous vous sentez constamment fatigué quelle que soit la saison, nous vous recommandons de consulter un médecin. La fatigue chronique peut être le symptôme d’une maladie, d’une carence ou d’un surmenage.



16.03.2016
Pour toute question en matière de santé, le service de télémédecine santé24 se tient à la disposition des assurés SWICA. Ce service est gratuit et accessible au +41 44 404 86 86. L'obtention d'une autorisation d'exercer pour la télémédecine permet en outre de fournir des prestations médicales supplémentaires en présence de tableaux cliniques adaptés à une pratique télémédicale. L'application médicale BENECURA permet aux assurés SWICA d'analyser leurs symptômes à l'aide du SymptomCheck numérique et d'obtenir des recommandations sur la conduite à tenir. Lors d'une éventuelle conversation téléphonique avec santé24, le client décide dans chaque cas s'il souhaite partager les données saisies dans SymptomCheck avec santé24.