Faites rimer luger avec sécurité

Tout le fun de la luge tient en deux mots: déclivité et célérité. Or, le risque d'accident est proportionnel à la vitesse.

Chaque année, pas moins de 7 000 personnes se blessent en faisant de la luge. En cause, des chutes et des collisions avec d'autres personnes, des pierres, des arbres et même des véhicules. Selon le Bureau de prévention des accidents (bpa), ces collisions entraînent lésions crâniennes et cérébrales, fractures et autres blessures aux jambes, aux pieds et au dos.

Voici quelques conseils qui vous permettront de profiter de vos descentes en toute liberté et en toute sécurité.

  • L'équipement optimal se composera de chaussures montantes et robustes, à semelles profilées, de vêtements d'hiver, de gants et d'un casque.
  • Si la piste est verglacée, munissez-vous de semelles antiglisse ou de crampons à fixer sous vos chaussures. Vous trouverez ces articles dans le commerce spécialisé.
  • Laissez votre vieille luge en bois à la maison et optez pour une luge de randonnée (voir image). Cette dernière se pilote plus facilement qu'une luge en bois classique et s'avère ainsi plus sûre.
  • Evitez de vous coucher sur la luge tête en avant.
  • Il est dangereux d'attacher plusieurs luges entre elles.
  • Veillez impérativement à adapter la vitesse à votre expérience et aux conditions d'enneigement.
  • Empruntez de préférence les pistes balisées. S'il n'en existe aucune à proximité, recherchez une pente terminée en replat.
  • Ne lugez pas en état d'ébriété.
  • Respectez les règles de comportement du bpa.

 

31.01.2018

Pour toute question en matière de santé, le service de télémédecine santé24 se tient à la disposition des assurés SWICA. Ce service est gratuit et accessible au +41 44 404 86 86. L'obtention d'une autorisation d'exercer pour la télémédecine permet en outre de fournir des prestations médicales supplémentaires en présence de tableaux cliniques adaptés à une pratique télémédicale. L'application médicale BENECURA permet aux assurés SWICA d'analyser leurs symptômes à l'aide du SymptomCheck numérique et d'obtenir des recommandations sur la conduite à tenir. Lors d'une éventuelle conversation téléphonique avec santé24, le client décide dans chaque cas s'il souhaite partager les données saisies dans SymptomCheck avec santé24.