Plaisir musical sans bémol

Aujourd'hui, les écouteurs font partie intégrale du quotidien. Pratiques pour s'isoler du monde qui nous entoure, il ne faut toutefois pas oublier les risques qu'ils comportent. Découvrez dans ce conseil santé comment profiter de votre musique préférée en toute sécurité.
Avant le travail, écouter encore une fois une chanson que l'on vient de découvrir. Après le travail, décompresser dans le train avec le dernier album d'un groupe à la mode. Les écouteurs rencontrent un vif succès notamment auprès des pendulaires. Ils se posent à l’entrée du canal auditif et y restent bien en place. Il est toutefois judicieux d'observer certaines règles afin de minimiser les risques pour la santé liés à l'utilisation d'écouteurs.

Un peu de bon sens

Les bruits extérieurs de la vie quotidienne peuvent nuire à l'expérience musicale. La musique devient moins perceptible et on se retrouve, parfois inconsciemment, à augmenter le volume. Comme les écouteurs, contrairement aux casques, se placent directement dans les oreilles, il existe un risque bien réel d'endommager le système auditif.
Si vous avez l'impression que le son est moins fort, faites également attention et évitez d’écouter de la musique jusqu’à ce que votre ouïe soit rétablie. Silke Schmitt Oggier, responsable médicale de santé24

Un volume de 85 décibels (plus ou moins le bruit émis par une tondeuse à gazon) peut provoquer des dommages permanents à l'oreille humaine. En Europe, de nombreux appareils audio sont de facto limités à un volume de 85 décibels. Pour les autres, il convient de faire preuve de bon sens et de baisser le volume. Si vous entendez des sons curieux ou si vous avez des acouphènes, c'est le signe que votre ouïe est trop sollicitée. «Si vous avez l'impression que le son est moins fort, faites également attention et évitez d’écouter de la musique jusqu’à ce que votre ouïe soit rétablie», préconise Silke Schmitt Oggier, responsable médicale de santé24.

Offrez une pause à vos oreilles

Votre système auditif a besoin de pauses même si vous écoutez de la musique en-dessous de 85 décibels. En effet, ce sont les petits poils fins parsemant le conduit auditif qui permettent de transmettre les sons jusqu'au cerveau. Une exposition continue à la musique risque de les abîmer. Même la musique relaxante, si on en écoute trop et trop fort, peut devenir source de stress et mener à des troubles du sommeil et à des déficiences immunitaires. Alors laissez vos oreilles se reposer de temps à autre afin de soulager votre système auditif.

À propos : la dangerosité des rayonnements Bluetooth émis par les casques et écouteurs sans fil pour la personne qui les porte est un sujet controversé au sein de la communauté scientifique. «Pour le moment, aucune étude ne prouve que ces rayonnements sont nocifs», conclut Silke Schmitt Oggier.


06.05.2020
Pour toute question en matière de santé, le service de télémédecine santé24 se tient à la disposition des assurés SWICA. Ce service est gratuit et accessible au +41 44 404 86 86. L'obtention d'une autorisation d'exercer pour la télémédecine permet en outre de fournir des prestations médicales supplémentaires en présence de tableaux cliniques adaptés à une pratique télémédicale. L'application médicale BENECURA permet aux assurés SWICA d'analyser leurs symptômes à l'aide du SymptomCheck numérique et d'obtenir des recommandations sur la conduite à tenir. Lors d'une éventuelle conversation téléphonique avec santé24, le client décide dans chaque cas s'il souhaite partager les données saisies dans SymptomCheck avec santé24.