Bonne résolution: dire adieu au tabac

Le Nouvel An est propice aux bonnes résolutions et pour beaucoup de personnes, arrêter de fumer une bonne fois pour toutes arrive en tête de liste. Le jeu en vaut largement la chandelle, car les bénéfices sont immédiats.

Fumer peut provoquer le cancer du poumon, de la trachée, des bronches, de la bouche, du pharynx, de l'œsophage, du gros intestin et de la vessie. Sans compter le fait que cette mauvaise habitude accroît fortement le risque de maladies cardiovasculaires, de stérilité et de fausses couches. Dire STOP au tabac permet de réduire ce risque de manière drastique. Selon la Ligue zurichoise contre le cancer, les premiers bienfaits apparaissent très rapidement:

  • 20 minutes après la dernière cigarette, la fréquence cardiaque redevient normale.
  • Deux semaines à trois mois après l'arrêt du tabac, le risque d'infarctus du myocarde commence à diminuer et les fonctions pulmonaires se rétablissent.
  • Un an après la dernière bouffée, le risque de maladie cardiovasculaire a diminué de moitié.
  • Cinq à dix ans après, le risque de cancer du poumon est divisé par deux.
  • Dix ans après avoir arrêté, le risque de divers cancers liés au tabac diminue.
  • 15 à 20 ans après, le risque de maladie coronaire ou de cancer du poumon redevient identique à celui d'une personne qui n'a jamais fumé.

Après avoir pris cette bonne résolution, encore faut-il la tenir, ce qui n'est pas chose facile. Pour y réussir cette année, vous pouvez vous inscrire dès maintenant à un cours collectif à la Ligue zurichoise contre le cancer. Si l'idée vous rebute, nos neuf conseils pour un sevrage réussi vous aideront peut-être à tenir bon.

Pour tout renseignement supplémentaire sur le tabagisme, adressez-vous aux organismes de conseils spécialisés ou à un médecin. SWICA soutient les personnes souhaitant arrêter de fumer par de généreuses contributions provenant des assurances COMPLETA PRAEVENTA et OPTIMA. Les pharmacies proposent aussi de nombreuses aides telles que des patchs ou des chewing-gums à la nicotine.

03.01.2018

Pour toute question en matière de santé, le service de télémédecine santé24 se tient à la disposition des assurés SWICA. Ce service est gratuit et accessible au +41 44 404 86 86. L'obtention d'une autorisation d'exercer pour la télémédecine permet en outre de fournir des prestations médicales supplémentaires en présence de tableaux cliniques adaptés à une pratique télémédicale. L'application médicale BENECURA permet aux assurés SWICA d'analyser leurs symptômes à l'aide du SymptomCheck numérique et d'obtenir des recommandations sur la conduite à tenir. Lors d'une éventuelle conversation téléphonique avec santé24, le client décide dans chaque cas s'il souhaite partager les données saisies dans SymptomCheck avec santé24.