En finir avec le blues hivernal

En finir avec le blues hivernal

En hiver, le moral de certaines personnes tend à suivre la courbe des températures: régulièrement, c’est la dégringolade. L’obscurité, le froid et la grisaille ont raison de leur bonne humeur. Apprenez ici à reconnaître la dépression hivernale et découvrez nos conseils pour y échapper.
Vous vous sentez fatigué alors que vous dormez suffisamment? Vous manquez d’énergie et d’entrain même quand vous êtes reposé? La situation momentanée liée au coronavirus n'améliore pas votre humeur, même si vous fuyez de toute manière les contacts sociaux?

Ces symptômes sont caractéristiques du blues hivernal, un état causé par plusieurs facteurs: manque de lumière naturelle, lumière moins intense, baisse des températures, journées plus courtes en hiver. L’explication de ce phénomène nous est livrée par la médecine: quand la lumière du jour vient à manquer, le corps fabrique moins de sérotonine, l’hormone du bonheur, et davantage de mélatonine, l’hormone du sommeil. Or cette modification du métabolisme peut perturber l’organisme.

Comment chasser le blues

Pour retrouver votre équilibre, allez régulièrement prendre l’air, y compris par mauvais temps. Même sous une épaisse couche de nuages, vous recevrez davantage de lumière que dans une pièce vivement éclairée. L’activité physique contribue elle aussi à stimuler le métabolisme, tandis que les contacts sociaux sont un véritable antidote au coup de blues. En temps de coronavirus, les contacts physiques avec la famille ou les amis sont certes difficiles à concrétiser. Mais nul besoin d’y renoncer entièrement: essayez donc de leur parler virtuellement. «Fixez un rendez-vous pour boire un café par vidéo, ou téléphonez régulièrement à celles et ceux qui vous sont le plus chers», recommande le docteur Silke Schmitt Oggier, responsable médicale de santé24. «Rien de tel pour retrouver sa bonne humeur.»

Traiter la dépression hivernale

Si les symptômes perdurent et s’aggravent, on ne parle plus de blues hivernal mais de dépression saisonnière, ou trouble affectif saisonnier (TAF). Un suivi médical est alors indiqué.
Fixez un rendez-vous pour boire un café par vidéo, ou téléphonez régulièrement à celles et ceux qui vous sont le plus chers. Dr. Silke Schmitt Oggier, directrice médicale à santé24

La dépression saisonnière (qu’elle soit sévère ou non) se traite le plus souvent par la luminothérapie: celle-ci consiste à s’exposer à la lumière d’une lampe spéciale de grande intensité placée à une cinquantaine de centimètres, à raison d’une demi-heure par jour environ. La luminothérapie est souvent combinée à une psychothérapie et à une pharmacothérapie (traitement avec des médicaments).

Conseil psychologique

Soucis et angoisses? SWICA propose à ses clients une aide psychologique gratuite, fournie par les médecins et les psychologues du service de télémédecine santé24. Appelez santé24 au +41 44 404 86 86 pour convenir d'un entretien-conseil.


25.11.2020
Pour toute question en matière de santé, le service de télémédecine santé24 se tient à la disposition des assurés SWICA. Ce service est gratuit et accessible au +41 44 404 86 86. L'obtention d'une autorisation d'exercer pour la télémédecine permet en outre de fournir des prestations médicales supplémentaires en présence de tableaux cliniques adaptés à une pratique télémédicale. L'application médicale BENECURA permet aux assurés SWICA d'analyser leurs symptômes à l'aide du SymptomCheck numérique et d'obtenir des recommandations sur la conduite à tenir. Lors d'une éventuelle conversation téléphonique avec santé24, le client décide dans chaque cas s'il souhaite partager les données saisies dans SymptomCheck avec santé24.