Reconnaître un accident vasculaire cérébral

L’accident vasculaire cérébral (AVC) survient en général sans signe avant-coureur et peut avoir une issue fatale. Le traitement et la récupération sont pourtant possibles, à condition que les personnes présentes réagissent sans attendre. Comment reconnaître les symptômes de l’AVC et quelle est la conduite à tenir?

Chaque année en Suisse, 16 000 personnes sont victimes d’un AVC. Dans un cas sur quatre, les conséquences sont une perte définitive d’autonomie. L’AVC est dû le plus souvent à un rétrécissement de l’artère carotide ou d’une artère cérébrale, à l’obstruction d’un vaisseau ou à une hémorragie cérébrale. Les groupes à risque sont les personnes souffrant d’hypertension ou de certains troubles du rythme cardiaque (fibrillation auriculaire). D’autres facteurs tels que l’alcool, le tabagisme et le diabète prédisposent eux aussi aux AVC parce qu’ils augmentent la rigidité des artères.

Savoir identifier les signes de l’AVC est d’une importance cruciale: chaque seconde compte! Une prise en charge rapide peut contribuer à sauver une vie et à éviter des handicaps irréversibles.

 

Quels sont les signes faisant redouter un AVC?

Les symptômes fréquents de l’AVC sont les troubles de la vue, les problèmes d’élocution et de compréhension, la perte de motricité et de sensibilité, les maux de têtes et les vertiges.

Un test simple permet de vérifier la présence de certains symptômes sans connaissances médicales particulières. Si vous pensez que la personne en face de vous vient d’être victime d’un AVC, demandez-lui

  • de sourire,

  • de lever les bras,
  • de répéter une phrase simple («Il fait beau» ou autre).

Si la personne peine à réagir dans l’un ou l’autre cas, vous devez immédiatement appeler les secours. En attendant l’arrivée de l’ambulance, allongez le patient confortablement en veillant à surélever son buste. Abstenez-vous de lui donner à manger ou à boire car un AVC entraîne souvent des problèmes de déglutition. Et le plus important: gardez votre sang-froid.



02.12.2015

Pour toute question en matière de santé, le service de télémédecine santé24 se tient à la disposition des assurés SWICA. Ce service est gratuit et accessible au +41 44 404 86 86. L'obtention d'une autorisation d'exercer pour la télémédecine permet en outre de fournir des prestations médicales supplémentaires en présence de tableaux cliniques adaptés à une pratique télémédicale. L'application médicale BENECURA permet aux assurés SWICA d'analyser leurs symptômes à l'aide du SymptomCheck numérique et d'obtenir des recommandations sur la conduite à tenir. Lors d'une éventuelle conversation téléphonique avec santé24, le client décide dans chaque cas s'il souhaite partager les données saisies dans SymptomCheck avec santé24.