Prévention – Stop au diabète

En Suisse, près d’un demi-million de personnes souffrent de diabète, tendance à la hausse. SWICA aide ses assurés à rester en bonne santé et à s’engager, eux aussi, dans la lutte contre le diabète.
Le diabète apparaît de façon insidieuse. Tout comme une prédisposition héréditaire, une mauvaise hygiène de vie pratiquée sur de longues années compte parmi les principaux facteurs de risque. Par conséquent, de nombreuses personnes touchées ne se doutent souvent de rien et ne prennent donc aucune mesure contre le mal qui se profile. Or, de petites actions continues et précoces suffiraient déjà à mettre un frein à l’évolution de la maladie.

SWICA met tout en œuvre afin que les personnes concernées connaissent leur risque de diabète et agissent sans tarder. C’est la raison pour laquelle l’organisation de santé met à disposition un test simple de calcul du risque. Elle propose aussi des conseils personnalisés et participe à des programmes de partenariat. La permanence téléphonique sante24 est à votre disposition pour répondre à vos questions et vous conseiller. Téléphone +41 44 404 86 86.

Faites le test, calculez votre risque de diabète

Informations et conseils sur le prédiabète

Le diabète constitue un trouble chronique du métabolisme. Dans le diabète de type 2, qui touche près de 90% des diabétiques, le pancréas ne produit plus suffisamment d’insuline ou l’organisme n’est plus en mesure de l’utiliser efficacement. L’insuline sert à faire passer le glucose du sang dans les cellules, qui en ont besoin pour produire de l’énergie. Si ce mécanisme s’enraye, le sucre reste dans le sang, et la glycémie augmente. Si cet état perdure, il peut provoquer des dommages graves aux vaisseaux et aux organes. Les conséquences vont des troubles de la circulation sanguine, qui peuvent déboucher sur des infarctus du myocarde ou des accidents vasculaires cérébraux, jusqu’aux défaillances rénales, en passant par les troubles de la vue et les atteintes aux nerfs. Connu et redouté, le pied diabétique peut, non traité, mener à l’amputation de plusieurs orteils, voire du pied tout entier.

En moyenne, il faut sept ans pour que le diabète se déclare. Selon certaines estimations, la moitié des personnes touchées ignorent qu’elles souffrent de la maladie. En effet, ni le prédiabète ni le diabète en phase précoce ne provoquent de sensation de maladie. En revanche, ils induisent, dès ce stade, des dommages à retardement. Par conséquent, il est essentiel, pour les personnes à risque élevé, de connaître leur situation. En effet, et c’est une bonne nouvelle, de petits changements continus des mauvaises habitudes permettent déjà de lutter efficacement contre le diabète. Nul besoin, pour ce faire, de se transformer en sportif de haut niveau. Une activité physique modérée et régulière, couplée à une alimentation équilibrée, permet déjà d’obtenir de très bons résultats. Bien sûr, on pourra aussi, de temps en temps, se permettre de petites entorses à son régime de santé. Dans le meilleur des cas, un mode de vie sain permet d’éviter le diabète ou au moins de différer l’apparition de la maladie de plusieurs années. De ce fait, une hygiène de vie adéquate aidera les personnes à risque à accroître leur qualité de vie et peut-être même à vivre plus longtemps en bonne santé et en meilleure forme.

Groupes à risque

Le risque de développer un diabète de type 2 est accru par les facteurs suivants:

  • surpoids
  • manque d’exercice physique
  • tabagisme
  • plusieurs proches touchés
  • diabète gestationnel antérieur

 

Prédiabète

Le prédiabète se caractérise par une glycémie trop élevée, mais qui ne justifie pas encore l’appellation de diabète. Il n’existe généralement pas de signaux particuliers et chaque année, 5 à 10 % de prédiabétiques deviennent diabétiques. Des dommages aux reins, aux nerfs et aux yeux peuvent pourtant intervenir dès le stade de prédiabète.

Symptômes du diabète

  • Envie fréquente d‘uriner
  • Soif excessive
  • Fatigue extrême
  • Irritabilité
  • Vision floue
  • Mauvaise cicatrisation des coupures ou des plaies
  • Engourdissement, fourmillements dans les mains ou les pieds
  • Infections récurrentes touchant la peau, les gencives ou la vessie

Il arrive fréquemment que le diabète soit détecté tardivement lors d’un infarctus du myocarde ou d’un accident vasculaire cérébral.

Source: diabetesschweiz.ch

Il est essentiel que les personnes à risque et celles souffrant de prédiabète luttent activement contre le diabète, sachant qu’il est possible d’enrayer son développement à ce stade.

Télécharger la fiche d‘informations: Prévenir le diabète de type 2


Mesure de prévention n°1: pratiquer une activité physique

Une activité physique de 150 minutes par semaine, soit 30 minutes par jour pendant cinq jours, est recommandée. Tout effort accompli dans la vie quotidienne, au travail ou en faisant du sport qui provoque une accélération du rythme cardiaque et de la respiration ainsi qu’une légère transpiration suffit.

Télécharger la fiche d‘informations: Stopper le diabète – Entraînement physique


Mesure de prévention n°2: adopter une alimentation saine et savoureuse

  • consommer des fruits et des légumes tous les jours
  • des hydrates de carbone riches en fibres (céréales complètes)
  • des boissons sans sucre
  • des huiles végétales contenant des acides gras polyinsaturés
  • privilégier les sources de protéines végétales (comme les légumineuses ou le soja) ou les protéines animales telles que le poisson, la volaille et les produits laitiers maigres
  • limiter la consommation de viande rouge

Télécharger la fiche d‘informations: Stopper le diabète – Alimentation et santé


Mesure de prévention n°3: surveiller son poids

Les personnes de poids normal devraient éviter de prendre du poids, celles en surpoids devraient en perdre un peu pour leur santé. En effet, réduire son poids corporel de 5 à 10% permet déjà d’abaisser de manière significative le risque de contracter le diabète.

SWICA vous soutient par de généreuses contributions

En collaboration avec l’Association Suisse du Diabète et les spécialistes en nutrition d‘Oviva et de mycoach, SWICA propose à ses assurés qui présentent un risque élevé de diabète ou un prédiabète divers programmes visant un changement durable de leur mode de vie. SWICA soutient les programmes au titre des assurances complémentaires COMPLETA PRAEVENTA et OPTIMA, avec des contributions pouvant atteindre CHF 800.– par an. Programmes de groupe ou en individuel, en ligne ou avec conseils personnalisés: l’offre se décline pour tous les goûts et s’intègre aisément dans le quotidien.

Programmes pour préserver votre santé