Avez-vous des questions sur le coronavirus?

Vous trouverez ici les réponses à vos questions. Quelles prestations sont payées par SWICA, à qui vous devez vous adresser si vous avez des questions médicales et ce que vous pouvez faire si vous présentez des symptômes. Pour toute question qui ne concerne pas SWICA, merci de consulter le site de l’Office fédéral de la santé public (OFSP).

 

Vous trouverez de plus amples informations actualisées au sujet du coronavirus ici:



Page d'information de l'Office fédéral de la santé publique OFSP
Services de contact cantonaux

 

Le test du coronavirus est payé par SWICA conformément à la règle en tant que prestation obligatoire de l'assurance de base. La participation aux coûts et la franchise sont calculées.
Nous ne versons aucune prise en charge pour les masques de protection, les désinfectants et autres produits préventifs – ni dans le cadre de l’assurance de base ni dans celui de l'assurance complémentaire.
Si l’état de santé d’un client nécessite son hospitalisation, il s'agit alors d’une prestation obligatoire relevant de l'assurance de base conformément à la LAMal.
Oui. Le COVID-19 est une maladie relevant de la LAMal.
Selon la couverture d'assurance conclue, les traitements requis, les transports d'urgence et les frais de rapatriement sont couverts en cas de maladie survenue à l'étranger. Si vous vous trouverez dans une telle situation, veuillez téléphoner sans attendre à santé24 pour clarifier la couverture d'assurance dont vous bénéficiez et la marche à suivre. Les spécialistes de santé24 répondent personnellement à toutes vos questions et vous aident à mettre en place des mesures appropriées où vous vous trouvez.
Vos frais de voyage ne peuvent malheureusement pas être couverts dans le cadre de l'assurance de base. Si vous êtes titulaire d'une assurance voyages VACANZA conclue auprès de SWICA, les frais d'hébergement et de voyage dus pour raisons médicales sont couverts. Si vous vous trouverez dans une telle situation, veuillez téléphoner sans attendre à santé24 pour clarifier la couverture d'assurance dont vous bénéficiez et la marche à suivre. Les spécialistes de santé24 répondent personnellement à toutes vos questions et vous aident à mettre en place des mesures appropriées où vous vous trouvez. Téléphone santé24: +41 44 404 86 86
Les frais d'annulation ne constituent pas une prestation de l'assurance de base. Pour assurer ces frais, une assurance annulation est requise. Ce type d'assurance ne fait pas partie de l'offre de SWICA. Il se peut que vous en ayez souscrit une auprès d'une autre compagnie d'assurances.
Un conseil: si vous n'avez conclu aucune assurance annulation, adressez-vous à votre agence de voyage ou à la compagnie aérienne auprès de laquelle vous avez acheté votre billet et demandez si une telle couverture ou un tel dédommagement existe. Les voyages payés par carte de crédit prévoient souvent une couverture pour de tels événements par le biais du contrat de la carte de crédit.
Un collaborateur occupe un poste qui ne permet pas le télétravail. En raison d’une toux ou d’autres symptômes légers, il reste à son domicile, suivant en cela les recommandations de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP). L’entreprise a-t-elle droit à une prestation de l’assurance indemnité journalière maladie?
Si les symptômes sont identiques ou semblables à ceux du Covid-19, ou que l’infection par le Covid-19 est confirmée, SWICA verse des prestations au titre de l’assurance indemnité journalière maladie.

A partir de quand un collaborateur malade doit-il fournir à SWICA un certificat médical?
Quand un collaborateur tombe malade et n’est plus en mesure de travailler, SWICA part du principe qu’une attestation d’incapacité de travail est établie par le médecin traitant. Toutefois, compte tenu de la situation actuelle liée au coronavirus, SWICA renonce à exiger la confirmation médicale de l’incapacité de travail pour une durée de 14 jours.

Non, car pour être assurée, la perte de revenu doit résulter d’une maladie. Dans le cas décrit, la personne assurée n’est pas malade; l’employeur n’a donc pas droit à une prestation de l’assurance indemnité journalière maladie.
Non, car pour être assurée, la perte de revenu doit résulter d’une maladie. Dans le cas décrit, la personne assurée n’est pas malade; l’employeur n’a donc pas droit à une prestation de l’assurance indemnité journalière maladie.
Non, car pour être assurée, la perte de revenu doit résulter d’une maladie. Dans le cas décrit, la personne assurée n’est pas malade; l’employeur n’a donc pas droit à une prestation de l’assurance indemnité journalière maladie.
Non, car pour être assurée, la perte de revenu doit résulter d’une maladie. Dans le cas décrit, la personne assurée n’est pas malade; l’employeur n’a donc pas droit à une prestation de l’assurance indemnité journalière maladie.
Non, car pour être assurée, la perte de revenu doit résulter d’une maladie. Dans le cas décrit, la personne assurée n’est pas malade; l’employeur n’a donc pas droit à une prestation de l’assurance indemnité journalière maladie.