Prise de position de SWICA sur la sécurité des données

L’édition de ce jour du Blick insinue qu’il existerait une perméabilité entre les données clients et les «third party cookies» (cookies tiers) utilisés lors de campagnes publicitaires en ligne. Cette affirmation est dépourvue de tout fondement. Le webtracking sert uniquement à la diffusion de la publicité en fonction de groupes cibles et, partant, à garantir à cette dernière une efficience maximum au niveau des coûts. Il ne permet pas de tirer de conclusion quant à l’identité de l’utilisateur. Il n’existe aucun lien avec des données clients.
A SWICA, la protection des données a rang de priorité absolue. Pas la moindre corrélation n’existe entre les données clients et les cookies utilisés lors de campagnes publicitaires en ligne. Le webtracking ne permet à aucun moment de faire des déductions quant à l’identité de l’utilisateur.

Depuis des années, le recours à des cookies dans la publicité en ligne est une pratique courante et légale. Les cookies sont automatiquement mis en place lors de contacts publicitaires par un adserver (serveur publicitaire) et génèrent un numéro ID sur l’appareil de l’utilisateur. Cette pratique permet notamment de diffuser des annonces en fonction de groupes cibles avec une précision accrue et, dès lors, d’optimiser les campagnes publicitaires en ligne. Le site Blick.ch lui-même exploite à large échelle les potentialités du webtracking. Selon l’outil de mesure de webtracking de l’Université de Hambourg cité par le Blick, le site Internet Blick.ch utilisait en date du 9 mai 2018 103 «third party webtrackers» ainsi que 55 trackers propres de «known tracking- or advertising companies». Aussi, une utilisation abusive de ces derniers permettrait de tirer à partir des habitudes de lecture des visiteurs de Blick.ch des conclusions quant à leurs opinions politiques, leurs problèmes de santé, leur orientation sexuelle, etc. Les webservers et les mailservers de Blick.ch sont domiciliés aux Pays-Bas et aux Etats-Unis.

Pour ce qui est de SWICA, le nombre des webtrackers auxquels elle recourt dépend de l’intensité de ses activités en matière publicitaire. En conséquence, il peut varier. Etant donné qu’aucune campagne d’envergure n’est en cours, seuls des trackers de base tels que Google Analytics sont à l’œuvre à l’heure qu’il est. En revanche, à fin mai/début juin débutera la prochaine campagne publicitaire d’importance. Dès ce moment-là, les webtrackers indispensables seront à nouveau activés.

Les coûts publicitaires sont des coûts administratifs: plus la publicité en ligne peut être diffusée en fonction de groupes cibles précis, plus l’argent investi le sera efficacement. Les dispositions légales régissant la protection des données personnelles sensibles et la sécurité des données sont rigoureusement respectées.
SWICA Organisation de santé compte au nombre des assurances-maladie et accidents les plus importantes de Suisse, avec une clientèle constituée de près de 1,4 million d'assurés et de 27 300 entreprises auprès desquels elle encaisse pour environ 4,3 milliards de francs de primes. Son offre, qui s'adresse aussi bien aux particuliers qu'aux entreprises, se caractérise par une couverture d'assurance étendue des frais de guérison et de perte de gain en cas de maladie ou d'accident. SWICA se considère comme un partenaire de sa clientèle en matière de santé et mise sur des services d’un niveau de qualité exceptionnel. SWICA a son siège social à Winterthour et déploie ses activités dans toute la Suisse.

Retrouvez-nous aussi sur les réseaux sociaux.

Facebook    Instagram     Xing     LinkedIn     Youtube     Twitter

Silvia Schnidrig
Responsable de la communication
d'entreprise et porte-parole de SWICA
Tél. +41 52 244 28 38 
Formulaire de contact