Chat en direct

Nous nous ferons un plaisir de vous fournir un conseil personnalisé.

Du lundi au vendredi: 18.30 – 21.30

Le samedi: 8.00 – 17.30

FR-Leider steht der Chat gerade nicht zur Verfügung Rappel et contact

A votre écoute 24 heures sur 24

Service clientèle 7x24h

Conseil téléphonique sante24

Agence la plus proche

SWICA Direction générale Winterthour

Calculateur de primes

L'acide folique avant et pendant la grossesse

La prise d'acide folique durant la grossesse diminuant de manière importante le risque de malformation chez l'embryon. Il est conseillé de débuter la supplémentation préventive suffisamment tôt. Découvrez ici plus d'informations sur ce nutriment essentiel.

L'acide folique est la forme synthétique du folate (ou vitamine B9). Il est converti par le corps dans la forme active de la vitamine. Le folate est quant à lui la forme naturelle de la vitamine.

Les besoins quotidiens en folate augmentent considérablement durant la grossesse pour atteindre 550 équivalents folate (1 EF = 550 µg [microgrammes] de folate ou 275 µg d'acide folique). Une alimentation non supplémentée n'apporte généralement pas plus de 200-250 µg de folate à l'organisme. On recommande donc aux femmes enceintes de prendre tous les jours au moins 400 µg d'acide folique en comprimés pour prévenir les malformations congénitales.

Avant une grossesse planifiée
Les besoins en acide folique étant les plus élevés durant les premières semaines de grossesse, commencez le traitement préventif dans les quatre à douze semaines qui précèdent la conception. En effet, le développement primaire du système nerveux de l'embryon et la fermeture du canal protégeant la moelle épinière ont lieu au cours des premières semaines de vie. Des études montrent qu'un taux élevé d'acide folique peut réduire de 50 à 80 % le risque de malformation («dos ouvert» ou, dans le jargon médical, «spina bifida»).

Des séquelles à vie
Un enfant qui vient au monde avec un spina bifida doit être opéré immédiatement. Pourtant, même une intervention réussie laisse généralement des séquelles à vie au niveau de la marche et du contrôle de la vessie. En Suisse, entre 0,1 et 4 % des femmes enceintes présentent une carence en acide folique et on dénombre 15 à 20 naissances de cas de spina bifida par an.

Les aliments riches en acide folique
Une consommation suffisante de légumes, salade, légumineuses, céréales complètes, produits laitiers et saumon permet de couvrir les besoins en folate. Cependant, ce nutriment soluble dans l'eau est très sensible à la lumière et à la chaleur, et peut être détruit à plus de 50 % par la cuisson. L'idéal est donc de privilégier les crudités et de ne faire cuire que brièvement les plats à base de légumes. Les germes de blé, qui constituent la meilleure source de folate, sont faciles à associer avec des salades ou du muesli. En revanche, le foie doit être laissé de côté. Cet abat riche en folate contient aussi beaucoup de vitamine A, laquelle est toxique pour le fœtus quand elle est consommée en excès.

Pour toute question en matière de santé, vous pouvez contacter les médecins et le personnel médical du service de conseil par téléphone sante24 réservé aux assurés SWICA. Ils sont à votre écoute gratuitement, 24 heures sur 24. Sur demande, ils se chargeront de vous obtenir un rendez-vous chez un médecin. Tél. +41 (0)44 404 86 86. La Fondation Acide Folique répondra également à toutes vos questions sur l'acide folique: www.stiftung-folsäure.ch/fr/contact/. L'application médicale BENECURA vous permet également d'analyser vos symptômes et d'obtenir des recommandations sur la conduite à tenir. Vous décidez au cas par cas si vous souhaitez transmettre à sante24 les renseignements que vous avez fournis.

19.09.2018

retour