Chat en direct

Nous nous ferons un plaisir de vous fournir un conseil personnalisé.

Du lundi au vendredi: 18.30 – 21.30

Le samedi: 8.00 – 17.30

FR-Leider steht der Chat gerade nicht zur Verfügung Rappel et contact

A votre écoute 24 heures sur 24

Service clientèle 7x24h

Conseil téléphonique sante24

Agence la plus proche

SWICA Direction générale Winterthour

Calculateur de primes

Smoothies: à savourer avec modération

Essentiellement composés de fruits et de légumes, les smoothies sont de véritables cocktails de vitamines. Mais attention: avant de se précipiter sur ces veloutés colorés, il y a lieu de connaître quelques règles diététiques.

Mangez cinq fruits et légumes par jour, nous enjoignent les recommandations officielles. Il n’est pas toujours facile de s’y tenir! Aussi la tentation est-elle grande de passer bananes, pommes, carottes et autres végétaux au mixer afin de couvrir nos besoins quotidiens en un clin d’œil par quelques gorgées de smoothies. Si vous succombez régulièrement à ce petit plaisir, ne manquez pas de lire les recommandations qui suivent.

Plus de légumes, moins de fruits

La prudence est de mise pour les fruits très sucrés: le fructose qu’ils contiennent en fait des ingrédients très caloriques. Si vous consommez un smoothie riche en fruits, vous absorbez en quelques instants une dose considérable de fructose, bien supérieure à celle contenue dans un en-cas de fruits tels quels. Comme le corps ne peut utiliser qu’une quantité limitée de ce sucre à la fois, l’excédent qui parvient dans l’intestin trouble la digestion, avec à la clé des maux de ventre, des ballonnements, voire des diarrhées. Le fructose ne pouvant pas non plus être stocké sous forme d’énergie, il est transformé en graisse en cas d’apport excessif. Mieux vaut donc préférer les smoothies qui renferment plus de légumes que de fruits. Leur teneur en calories est naturellement bien plus faible et vous limitez le risque de dérangement intestinal lié à l’ingestion massive de fructose.

Question de forme
Autre caractéristique des smoothies, le mode de préparation au mixer entraîne la perte d’une grande partie des fibres présentes dans les ingrédients entiers. Elles font donc défaut durant la digestion, ce qui peut être à l’origine d’une constipation. La forme sous laquelle nous consommons des légumes et des fruits intervient également dans le sentiment de satiété: nous nous trouvons plus rassasiés après avoir mangé qu’après avoir bu car l’estomac est mieux rempli. Enfin, l’analyse de la valeur nutritionnelle et énergétique montre que les smoothies ne sont pas des boissons à siroter sur le pouce, mais plutôt de petits repas.

Dégustation à petites gorgées
Les smoothies sont donc à considérer comme des collations et non comme un moyen de se désaltérer. A chaque gorgée, on recommande de conserver quelques instants le liquide dans la bouche afin qu’il se mélange à la salive. L’amylase salivaire peut ainsi commencer à décomposer les nombreux glucides dès cette étape de la digestion, ce qui contribue à réduire la formation de gaz intestinaux. Dans le même temps, le pH salivaire commence à neutraliser les aliments acides qui agresseraient sinon l’estomac. Enfin, on s’abstiendra de boire de trop grandes quantités de smoothie en une fois pour alléger le travail de digestion fourni par l’intestin.

Un plaisir occasionnel
Bien qu’il vaille mieux manger les fruits et les légumes sous forme solide, cela ne veut pas dire que les smoothies soient à bannir. Comme bien souvent, c’est une question de mesure: quand on est pressé, rien n’interdit de déguster occasionnellement un smoothie, idéalement fait maison. Et si là encore vous n’avez pas le temps d’actionner votre mixeur, pensez à lire les étiquettes, car les purées de végétaux sont souvent coupées avec des jus. Retenez simplement que les smoothies ne sont pas destinés à remplacer durablement la consommation de crudités. A noter qu’un vrai smoothie ne contient pas de produits laitiers, uniquement des légumes et des fruits mixés. Libre à vous toutefois d’en agrémenter la recette avec des fruits à coque, des graines ou des herbes.

Un coup de pouce à votre santé
SWICA soutient ses assurés par des participations versées au titre de COMPLETA PRAEVENTA et d’OPTIMA et octroyées dans le cadre d’analyses et de conseils en diététique dispensés par des diététiciens reconnus et de la participation à des cours apprenant à adopter une alimentation saine et équilibrée.

21.9.2016

retour