Chat en direct

Nous nous ferons un plaisir de vous fournir un conseil personnalisé.

Du lundi au vendredi: 18.30 – 21.30

Le samedi: 8.00 – 17.30

FR-Leider steht der Chat gerade nicht zur Verfügung Rappel et contact

A votre écoute 24 heures sur 24

Service clientèle 7x24h

Conseil téléphonique sante24

Agence la plus proche

SWICA Direction générale Winterthour

Calculateur de primes

Rencontres animales: conseils utiles

Nombreux sont les marcheurs qui se réjouissent à l'idée de voir des animaux de près. Mais afin que ces rencontres demeurent de beaux souvenirs, il importe d'adopter le comportement adéquat, notamment si vous traversez un pâturage occupé par un troupeau.

Quel randonneur n'a jamais espéré croiser le chemin d'une marmotte ou d'un bouquetin? Ces rencontres sont malheureusement assez rares car, timides par nature, les animaux sauvages fuient les humains. A l'inverse, les chemins de randonnée qui passent par des pâturages nous amènent fréquemment à côtoyer troupeaux de vaches, de moutons et leurs chiens de protection. Découvrez ici les règles à connaître pour que vos face-à-face avec ces animaux se déroulent dans les meilleures conditions.

Gardez vos distances avec les vaches
Durant la traversée de pâturages bovins, la tentation est grande pour les randonneurs d'observer de près les adorables petits veaux. Mais la prudence est de mise: les mères, qui pèsent jusqu'à 600 kg, peuvent devenir agressives lorsqu'elles se sentent menacées par des manœuvres de rapprochement. Les vaches ne sont en général pas dangereuses. Au contraire, ces bêtes curieuses ont tendance à s'approcher spontanément. Il importe cependant de connaître leur attitude de menace: elles lèvent et baissent la tête tout en respirant bruyamment, en martelant le sol ou en mugissant. Si vous remarquez ces signaux, sortez lentement du pâturage à reculons. Souvenez-vous que même en cas d'attaque, vous ne devez jamais tourner le dos à l'animal. Grimpez plus haut sur le versant et gardez l'animal dans votre champ de vision, sans croiser directement son regard. Si vous êtes à terre, recroquevillez-vous en position fœtale et protégez-vous la nuque avec les mains.

Un gardien vigilant
Le retour des grands carnivores comme le loup, l’ours et le lynx a nécessité le renforcement de la protection des animaux de rente dans les pâturages. En Suisse, on compte ainsi près de 200 chiens de protection des troupeaux qui éloignent les éléments inconnus se trouvant à proximité des bêtes. Les randonneurs sont eux aussi considérés comme des intrus, jusqu’au moment où les chiens sont sûrs qu’ils ne représentent aucune menace. Si un chien de protection des troupeaux aboie et court dans votre direction ou vous barre le passage, ralentissez votre rythme si vous êtes à pied, ou descendez de votre vélo. Tenez votre deux-roues entre vous et le chien et attendez que celui-ci se calme. Si, en dépit d'une longue attente, le chien reste menaçant, rebroussez lentement chemin en évitant de le regarder dans les yeux et de lui tourner le dos.

Prudence avec votre chien de compagnie
Si vous partez randonner avec votre chien de compagnie, abstenez-vous de traverser des pâturages. En raison de sa parenté avec le loup, votre compagnon sera perçu comme une menace, par les vaches comme par les chiens de protection des troupeaux. Si votre chemin vous oblige à traverser un pâturage, souvenez-vous des consignes suivantes:

  • Tenez votre chien en laisse.
  • Contournez le troupeau à bonne distance, surtout si des vaches obstruent le sentier.
  • Si votre compagnon à quatre pattes est attaqué par des vaches ou le chien de berger, détachez-le. Il pourra ainsi échapper aux vaches. Quant à la hiérarchie entre les deux chiens, elle s'établira naturellement.

La coordination nationale pour la protection des troupeaux a édité une carte des régions de déploiement des chiens de protection. Retrouvez plus de conseils sur le thème de «La montagne en sécurité» ici.

12.07.2017


retour