Chat en direct

Nous nous ferons un plaisir de vous fournir un conseil personnalisé.

Du lundi au vendredi: 18.30 – 21.30

Le samedi: 8.00 – 17.30

FR-Leider steht der Chat gerade nicht zur Verfügung Rappel et contact

A votre écoute 24 heures sur 24

Service clientèle 7x24h

Conseil téléphonique sante24

Agence la plus proche

SWICA Direction générale Winterthour

Calculateur de primes

Prévenir les carences en iode

L’iode est une substance naturelle vitale pour la santé. D’après l’Office fédéral de la santé publique, une femme sur sept n’en consomme pas en quantité insuffisante. Dans quels aliments en trouve-t-on et comment est-il possible de prévenir l’apparition de carences en iode?

L’iode est un oligoélément qui joue un rôle important notamment pour les fonctions essentielles du corps humain et pour le développement et la croissance du cerveau. L’organisme ne peut toutefois pas en produire par lui-même. C’est pourquoi, il est primordial d’en absorber en quantité suffisante grâce à l’alimentation. Les apports nécessaires à l’organisme varient toutefois en fonction de divers critères comme l’âge, la croissance, le développement mais aussi la consommation d’énergie. La Société Suisse de Nutrition recommande aux adultes une absorption journalière comprise entre 180 et 200 microgrammes.

Dans quels aliments l’iode est-il présent?
La première source en iode se trouve dans les produits de la mer (poissons, algues et fruits de mer). Peu de Suisses mangent deux fois par semaine du poisson, c’est pourquoi il est possible, depuis les années 20, d’acheter du sel de cuisine enrichi en iode. Le lait, les produits laitiers et les œufs contiennent également de l’iode, contrairement à la viande et à la volaille qui sont pauvres en cet oligoélément. Grands consommateurs de pain, de lait et de fromage, les Suisses trouvent leur principale source d’iode dans ces aliments mais aussi dans le sel enrichi en iode.

Les carences en iode à l’origine de problèmes de santé graves
Une carence en iode peut sur la durée occasionner des maladies. Les jeunes enfants qui en absorbent en quantité insuffisante peuvent souffrir de retard dans leur croissance et leur développement intellectuel. A l’âge adulte également, une carence peut avoir de graves répercussions sur la santé. Les conséquences possibles sont le développement d’un goitre, une hypertrophie de la glande thyroïde, des capacités intellectuelles très limitées, une surdimutité et une petite taille corporelle.

Quelques conseils pour éviter des carences en iode:
  • Consommez quotidiennement trois portions de lait et de produits laitiers mais aussi du pain contenant du sel de table.
  • Ajoutez du sel iodé dans vos plats.
  • Mangez une à deux fois par semaine des fruits de mer ou des poissons d’eau de mer, comme du saumon ou du cabillaud. Une tranche de saumon de 100 g suffit à couvrir vos besoins journaliers qui sont de 180-200 μg.
  • Si vous êtes enceinte ou si vous allaitez, consultez votre médecin pour qu’il vous prescrive au besoin des compléments alimentaires qui couvriront vos besoins accrus en iode.

 

04.03.2015


retour