Chat en direct

Nous nous ferons un plaisir de vous fournir un conseil personnalisé.

Du lundi au vendredi: 18.30 – 21.30

Le samedi: 8.00 – 17.30

FR-Leider steht der Chat gerade nicht zur Verfügung Rappel et contact

A votre écoute 24 heures sur 24

Service clientèle 7x24h

Conseil téléphonique sante24

Agence la plus proche

SWICA Direction générale Winterthour

Calculateur de primes

Faire du jogging sur le bon sol

Pour faire du jogging, il faut peu de choses: il suffit d'enfiler ses chaussures et c'est parti. Mais quel est le meilleur support pour un entraînement sain et réussi?

Courir est un sport populaire. Selon l'Office fédéral du sport pratiquement une personne sur quatre en Suisse pratique le jogging. La majeure partie d'entre elles le fait pour la santé ou pour rester en forme. D'autres se préparent spécialement à une compétition.

Le support de course joue surtout un rôle dans le cas des coureurs de compétition. Ils doivent s'entraîner en parcourant suffisamment de kilomètres sur le "sol de la compétition". Lors d'une course populaire (comme par exemple le Marathon de Zurich) il s'agit la plupart du temps d'asphalte.

Mais même les coureurs, qui n'ambitionnent pas la compétition, devraient se soucier du support. Pour eux, le facteur santé est primordial. Le risque de blessure et la charge pour le corps s'accroissent selon le support de course. Pour que vous puissiez choisir le revêtement adéquat, nous avons établi pour vous une liste des différents supports de course avec leurs propriétés.

Entraînement sur l'asphalte

L'asphalte, en raison de sa dureté et de sa structure plane, convient aussi bien aux débutants qu'aux pros. Les débutants doivent déployer peu de force pour avancer. Les pros apprécient ce support parce qu'il leur permet d'effectuer des pointes de vitesse avec peu de risques de blessures. L'entraînement sur ce support dur implique des chaussures atténuant bien les chocs. Les surcharges peuvent occasionner des douleurs articulaires ou dorsales. Les débutants devraient donc commencer par s'entraîner prudemment.

Piste finlandaise et plage de sable
Le support du Grand Nord est constitué de copeaux de bois, de fragments de copeaux ou de sciure. Il est très mou. Il est donc recommandé de porter des chaussures peu amortissantes, voire même de courir pieds nus. Vu la profondeur et l'inégalité du sol d'une piste finlandaise, elle n'est pas adaptée aux coureurs avec des ligaments et tendons fatigués. Les mêmes recommandations valent pour une plage sablonneuse, qui présente les mêmes caractéristiques qu'une piste finlandaise (sol mou, instable).

Chemins forestiers (chemins naturels)
Beaucoup de coureurs apprécient les chemins en forêt, dans la nature. Ces chemins sont malheureusement inégaux et parsemés de risques de trébuchement. Les racines et grosses pierres occasionnent régulièrement des blessures aux articulations du pied (foulures/déchirures ligamentaires). Les chemins en terre battue sont donc plutôt appropriés aux coureurs aguerris. Les chaussures doivent être munies d'une semelle bien amortissante et le pied doit être bien soutenu sur les côtés.

Revêtement synthétique (piste en tartan)

Accomplir des tours sur une piste artificielle dans un stade d'athlétisme n'a rien de comparable avec l'expérience vécue sur des chemins forestiers en pleine nature, la piste en tartan est donc idéale pour des entraînements par intervalle ou temporaires. Vu que le sol élastique absorbe une partie des chocs, il convient de porter des chaussures légères, peu amortissantes. Les personnes avec des problèmes aux tendons d'Achille devraient éviter l'asphalte.

21.03.2018


retour