Chat en direct

Nous nous ferons un plaisir de vous fournir un conseil personnalisé.

Du lundi au vendredi: 18.30 – 21.30

Le samedi: 8.00 – 17.30

FR-Leider steht der Chat gerade nicht zur Verfügung Rappel et contact

A votre écoute 24 heures sur 24

Service clientèle 7x24h

Conseil téléphonique sante24

Agence la plus proche

SWICA Direction générale Winterthour

Calculateur de primes

Les différents produits sucrants

Il fait grossir, favorise le diabète et abîme les dents… Accusé de nombreux maux, le sucre est pourtant plus consommé que jamais. Mais tous les produits sucrants ne se valent pas. Tour d’horizon des principales sortes de sucre et de leurs substituts.

Sucre blanc
En poudre ou en morceaux, le sucre blanc est l’un des incontournables de nos placards de cuisine. Il doit sa couleur pure au raffinage, une étape de fabrication qui a l’inconvénient d’éliminer une grande partie des minéraux et des propriétés intéressantes du produit brut. Le sucre blanc est fortement calorique.

Sucre complet de canne
Ce sucre est issu de la canne à sucre, une graminée tropicale. Le jus obtenu par pressage et cuisson est séché puis écrasé. Ce procédé a l’avantage de préserver la teneur en vitamines et sels minéraux importants. Ceux-ci ne sont toutefois présents qu’en faible quantité, si bien que le sucre complet n’est pas fondamentalement meilleur pour la santé.

Miel
On le pare de multiples vertus: le miel est réputé pour ses propriétés anti-inflammatoires, qui en font un remède apprécié contre le mal de gorge par exemple, lorsqu’il est dilué dans une boisson chaude. Bien qu’il contienne des minéraux et des enzymes, il se compose à 80% de sucre et doit donc être savouré avec modération.

Stévia
Plante originaire d’Amérique du Sud, la stévia a un pouvoir sucrant inégalé, et ne contient paradoxalement ni sucre, ni calories. Son goût semblable à la réglisse peut être déconcertant pour les non-initiés. La stévia se présente au naturel sous forme de feuilles séchées, mais aussi en liquide, en comprimés ou en poudre. Pour la fabrication de ces dérivés, l’agent sucrant est isolé à l’aide de sels d’aluminium et d’autres produits chimiques. L’innocuité de la stévia industrielle est de ce fait sujette à discussion.

Fructose
Le fructose est présent à l’état naturel dans certaines variétés de fruits et de légumes. Il est également fabriqué artificiellement et utilisé comme ingrédient sucrant par l’industrie car il est plus économique que le sucre ordinaire. La prudence est de mise pour les produits sucrés au fructose de synthèse car cette forme hautement concentrée n’est pas toujours bien tolérée par le système digestif.

Xylitol
Le xylitol, également dénommé sucre de bouleau, a l’aspect d’une poudre cristallisée blanche. Il entre souvent dans la composition de pastilles à sucer, chewing-gums et dentifrices car il est sans danger pour les dents. Ingéré en grande quantité, le xylitol peut déclencher dans le côlon une fermentation à l’origine de ballonnements. Le xylitol fait partie des sucres les plus chers.

Edulcorants
A base d’aspartame, de saccharine ou de cyclamate, les édulcorants sont réputés non cariogènes et non caloriques. Ils ont été mis au point pour nous permettre de réduire notre apport énergétique sans pour autant nous priver de douceurs. Toutefois, certains experts leur prêtent des effets cancérigènes. On les soupçonne aussi d’avoir une action délétère sur la flore intestinale.

En bref
De façon générale, il est recommandé de réduire au maximum votre consommation de sucre et de produits sucrants, même si vous privilégiez les options les moins nocives.

28.9.2016


retour